Le PCC utilise le “contrôle des médias et des données” pour voler les grandes entreprises sur les plateformes en ligne

le Groupe Mont-Royal Montréal

Traducteur: 月亮之上 

livetradingnews.com

Traduit de l’article: https://gnews.org/zh-hans/986359/

Le PCC a commencé à sévir contre les géants de la technologie comme Alibaba et Tencent, a récemment rapporté le site Web financier Zerohedge. Des mois après l’annulation de l’introduction en bourse nationale prévue de Ant Group, la plus importante à ce jour sur le marché officiel du PCC chinois, le dictateur du PCC a finalement déclaré que la cotation ne faisait que commencer.

Comme pour souligner ses propos, un média occidental a rapporté mardi matin que le navigateur Web d’Alibaba avait été supprimé de l’App Store du PCC. La suppression d’applications de l’App Store est une punition tout à fait normale pour les entreprises que le PCC considère comme «violant» la loi. La décision de suspendre le navigateur d’Alibaba (UC Browser) aurait été prise après que le PCC ait reçu des informations selon lesquelles Alibaba avait cédé ses actifs médiatiques. Le PCC craint ces nouvelles sources médiatiques vastes et indésirables d’Alibaba parce qu’elles constituent une menace pour son propre appareil de propagande.

La suppression du populaire navigateur UC est le dernier coup porté à l’empire de l’entrepreneur bien connu Jack Ma alors que le PCC resserre son emprise sur l’économie. Ma a à peine été vue en public depuis que les régulateurs ont annulé l’introduction en bourse record de 37 milliards de dollars d’Ant Group et annulé la cotation.

Les procès-verbaux d’une réunion de haut niveau du PCC montrent que le dictateur a averti que le géant de la technologie grandissait “d’une manière inhabituelle” lors de la réunion. Cela pose un risque pour le PCC. Le problème est si grave que les régulateurs ont perdu le contrôle de «la croissance de ces entreprises». Les responsables doivent encore resserrer les réglementations sur les grandes entreprises en ligne du PCC en Chine.

Le principal dirigeant du PCC a ajouté que le développement de l’économie en ligne de la Chine était à un stade critique. Il est nécessaire de se concentrer sur le développement à long terme, de mettre à niveau les liens faibles et de créer un environnement innovant pour améliorer le développement durable et sain de l’économie des plateformes en ligne. Le chef du PCC a parlé dans le passé de l’importance de limiter les monopoles, mais c’est la première fois qu’il souligne spécifiquement les problèmes posés par les sociétés de plateformes en ligne comme Tencent, Alibaba, Jingdong et d’autres sociétés en ligne.

Retour à Alibaba. Récemment, le PCC a diffusé une émission de télévision. L’émission, qui a été diffusée aux heures de grande écoute lors de la journée des droits des consommateurs du PCC, présentait un long rapport de qualité critiquant les entreprises technologiques chinoises, suivi de la suppression du navigateur UC des magasins d’applications. L’attaque d’Alibaba ne fait peut-être que commencer. Le fondateur de Tencent Ma Huateng est beaucoup plus prudent que Jack Ma d’Alibaba. Les commentaires malavisés de Ma lors d’une conférence technique en octobre dernier ont immédiatement mis en colère le PCC et ont été critiqués. Mais il ne fait aucun doute que WeChat de Tencent est “l’application Uber” de l’économie high-tech du PCC. L’application est souvent utile lorsque les gens utilisent leur smartphone pour payer leurs achats. Pourtant, les actions de Tencent ont également plongé à la nouvelle de la répression d’Alibaba susmentionnée. Alibaba a subi le plus de pression jusqu’à présent, mais Tencent est également une cible du régulateur antitrust du PCC.

Comme Michael Every de Rabobank l’a souligné dans un récent message aux clients, le gouvernement du PCC semble envoyer un message selon lequel les médias et les données doivent être contrôlés par l’État et non par des entreprises privées. C’est une nouvelle effrayante pour Tencent, qui pousse déjà à créer une holding financière pour ses activités de banque, d’assurance et de paiement. Warburg Pincus a réduit la fourchette de valorisation d’Ant Group. Il a mis sa valorisation dans une fourchette de 200 à 250 milliards de dollars, contre 280 milliards de dollars avant son introduction en bourse. Cela montre à nouveau l’inquiétude croissante des investisseurs occidentaux quant aux objectifs du PCC.

Le PCC Chine a certainement d’énormes ambitions technologiques, et celles-ci impliquent nécessairement des données et des médias. Il ne fait aucun doute que le PCC a bénéficié de la contribution de ces entreprises technologiques à la croissance de la taille de son économie numérique astronomique. Mais quoi qu’il en soit, une menace à la domination du PCC est la plus grande menace qui pèse sur lui.

Commentaires:

Après avoir lu ce rapport, je comprends vraiment que M. Guo a révélé au début qu’aucun des grands entrepreneurs et entreprises en Chine ne se terminera bien. Maintenant, le PCC utilise “le contrôle des médias et des données” pour “nationaliser” ces sociétés Internet privées. Au lieu de contrôler les médias et les données pour prendre le contrôle, cela revient plutôt à voler ces entreprises de leur énorme richesse. Maintenant que Tencent et Alibaba sont sortis, je pense que nous verrons bientôt plus d’informations sur les sociétés de plateformes en ligne qui se verront confier le contrôle.

Sans un système sain, il n’y a pas d’entreprises sûres ni d’entrepreneurs sûrs. L’extermination du PCC n’est pas seulement le cri des classes moyennes et inférieures chinoises réprimées, mais aussi la demande de ces entrepreneurs qui aident à maintenir le régime du PCC.

Lien de référence:

https://www.zerohedge.com/geopolitical/alibaba-browser-pulled-chinas-app-stores-xi-warns-tech-giants-pose-risks-ccp-control

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments