La tromperie du Parti communiste chinois sur les origines du COVID-19 devient de plus en plus scandaleuse chaque jour

L’ancien chef du groupe de travail du département d’État Américaine chargé d’enquêter sur les origines du COVID-19 pense non seulement que le virus s’est échappé de l’Institut de virologie de Wuhan,mais aussi que c’était le résultat de la recherche sur les armes biologiques.

“L’Institut de virologie de Wuhan n’est pas l’Institut national de la santé”, déclare David Asher. “Il exploitait un programme secret et classifié.À mon avis, et je ne suis qu’une personne, j’estime qu’il s’agissait d’un programme d’armes biologiques.”

C’est une charge explosive, compte tenu des millions de morts qui ont résulté du coronavirus,sans parler des milliards de dollars de dommages économiques qui ont résulté des verrouillages.

Mais de plus en plus de preuves suggèrent qu’Asher est peut-être sur quelque chose.Voici quelques points clés:

1,Le Parti communiste chinois a un programme d’armes biologiques:Pékin a adhéré à la Convention sur les armes biologiques en 1984, mais plus tard- comme presque tous les autres traités internationaux qu’il a signés – a commencé à le violer.

Depuis 2007, des chercheurs du Parti Communiste chinois écrivent publiquement sur le développement d’armes biologiques en utilisant des recherches controversées sur le “gain de fonction” pour rendre les virus plus mortels.

En fait, l’ancien président de l’Université de la défense nationale de Chine a écrit dans son livre de 2017«Le nouveau terrain de la guerre»que la biotechnologie permettra le développement de- obtenir ceci – «des agents pathogènes génétiquement modifiés qui ciblent des ethnies spécifiques.»

Dans la même année,comme le souligne Asher,Le principal commentateur de la télévision d’État du Parti Communiste chinois a révélé que la guerre biologique, utilisant des virus, était une nouvelle priorité dans la politique de sécurité nationale de Xi Jinping.

2.Le laboratoire de Wuhan était engagé dans de telles recherches sur les armes biologiques:Le département d’État américain dirigé par Mike Pompeo a conclu que l’Institut de virologie de Wuhan- Le laboratoire le plus avancé de Chine – “s’est engagé dans des recherches classifiées, y compris des expériences sur des animaux de laboratoire, pour le compte de l’armée du Parti Communiste chinois depuis au moins 2017.”

Le premier “groupe de cas”, rapporte Asher, s’est produit parmi le personnel du laboratoire à l’automne 2019.Et la général de division Mme Chen Wei elle-même, chef du programme de recherche sur les armes biologiques de l’Armée populaire de libération, s’est précipité à Wuhan pour y faire face.Pourquoi?Il n’est pas déraisonnable de penser que c’était l’un des agents pathogènes du général Chen Wei qui s’était échappé du laboratoire.

3.Le coronavirus covid-19 n’est pas venu de la nature:

Au cours de l’année écoulée, Pékin a raconté une histoire après l’autre sur l’origine du coronavirus.Nous avons entendu des histoires de chauves-souris et de pangolins, de grottes et de marchés humides.Les autorités du Parti Communiste chinois ont même accusé l’armée américaine d’avoir amené le virus à Wuhan.De nombreux scientifiques occidentaux ont dans un premier temps suivi les explications offertes par des collègues chinois du communiste avec lesquels ils avaient des liens professionnels étroits.

Toute cette rotation est destinée à obscurcir l’évidence: le coronavirus de covid-19 n’a pas d’analogue dans la nature.

La lanceuse d’alerte chinoise, le Dr Yan Li-Meng, qui a fui de la Chine en avril dernier,elle a été la première à souligner que le cousin le plus proche du virus est un coronavirus de chauve-souris isolé à l’origine par l’Armée populaire de libération du Parti Communiste chinois, mais bricolé pour le rendre beaucoup plus contagieux.

La théorie de l’origine en laboratoire a reçu le soutien d’autres scientifiques, y compris le Dr Steven Quay, qui a enseigné à l’école Médicale du Stanford et conclut “au-delà de tout doute raisonnable” que le virus de covid-19 ne vient pas de la nature mais est “dérivé de laboratoire”.

Comment?Il s’avère que le coronavirus se fraye un chemin dans les cellules humaines à l’aide d’un outil spécial appelé «site de clivage de la furine».c’est à dire que le «site de clivage de la furine» est la clé d’entrer dans les cellules humaines pour le coronavirus du covid-19

Un nouveau rapport scientifique montre que, sur les 1000- mille!- les coronavirus dans la nature qui ressemblent le plus au nouveau coronavirus qui a causé le COVID-19, pas un seul ne possède un «site de clivage de la furine» similaire.

Cela suggère que cet outil spécial n’est pas le produit d’une évolution naturelle, mais a été inséré en artificiel au laboratoire de Wuhan.

Même l’ancien directeur des Centres de Contrôle des Maladies,Robert Redfield, a déclaré vendredi qu’il pensait que le coronavirus avait fui du laboratoire, affirmant que la transmission rapide de la maladie n’avait pas de “sens de la science biologique”.

Pourquoi l’origine laboratoire du coronavirus vient-elle de sortir? Le Parti Communiste chinois s’est engagée dans une dissimulation massive ces 15 derniers mois, et elle n’a pas été seule.Les responsables de l’Organisation mondiale de la santé ont constamment minimisé la possibilité qu’il provienne du laboratoire.

Une délégation de scientifiques de l’OMS a finalement été autorisée à se rendre à Wuhan en janvier dernier, mais ils auraient tout aussi bien pu rester entre eux pendant le visite ,ou à l’hôtel. Comme Jamie Metzl du groupe de réflexion du Conseil Atlantique, basé à Washington, l’a fait remarquer plus tard,“Non seulement ce n’était pas une véritable enquête, mais plutôt un voyage d’étude chaperonné de deux semaines au cours duquel ils recevaient des informations hautement organisées.”

Ceux de ce côté du Pacifique qui finançaient le laboratoire de Wuhan, comme le président de l’Alliance Eco-santé, Peter Daszak, étaient également impatients de rejeter la théorie de l’origine du laboratoire.(Daszak, assez curieusement,c ‘ était le seul Américain de l’équipe d’enquête de l’OMS.)

En d’autres termes, énormément de gens ont agi comme s’ils avaient quelque chose à cacher.

Dans la loi, cela s’appelle «conscience de culpabilité».C’est comme courir par la porte arrière de votre maison lorsque la police se présente à votre porte d’entrée.Ou, dans le cas du Parti Communiste chinois, verrouiller le laboratoire, détruire les preuves et blâmer des chauves-souris innocentes.

Un tel comportement devrait éveiller les soupçons de tout le monde.

Bien sûr, rien de ce qui précède ne constitue une preuve absolue, irréfutable et irréfutable que le coronavirus covid-19 était une arme biologique en cours de développement dans le laboratoire de Wuhan.

Mais tout cela semble certainement aller dans cette direction, n’est-ce pas?

Traducteur:Himalaya Moscow Katyusha(RU)- Petit Nicolas(肉嬷嬷 -卤肉饭)

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments