Lesley Stahl Grills Membre de l’équipe de l’OMS sur le déni par la Chine du communiste de la théorie du laboratoire de Wuhan: “Vous ne faites que leur croire sur parole?”

Un expert qui a participé à l’enquête de l’Organisation mondiale de la santé sur les origines de Covid-19 a déclaré à 60 Minutes que les enquêteurs avaient pris la parole de scientifiques du parti communiste chinois qui avaient nié la fuite du virus d’un laboratoire de Wuhan.

Peter Daszak, membre de l’équipe de l’OMS et expert des flambées virales et de la façon dont les maladies passent des animaux aux humains,il a expliqué à Lesley Stahl que l’origine la plus probable du virus était une voie des chauves-souris vers les humains, à travers un marché des fruit de la mer à Wuhan.

“La théorie est que d’une manière ou d’une autre, ce virus est passé d’une chauve-souris à l’une de ces fermes fauniques.Et puis les animaux ont été expédiés sur le marché.Et ils ont contaminé les gens pendant qu’ils les manipulaient”, a-t-il dit.

“Quelque 75% des maladies émergentes viennent des animaux vers les humains.Nous l’avons déjà vu.Nous l’avons vu en Chine avec le SRAS.”

Le rapport de l’Organisation mondiale de la santé, qui a été divulgué lundi, a révélé que la théorie selon laquelle Sars-Cov-2 s’était échappé de l’Institut de virologie de Wuhan était possible, mais “extrêmement improbable”.

La théorie selon laquelle le virus a fui d’un laboratoire a été contestée par de nombreux experts,mais a récemment été adopté par l’ancien virologue Robert Redfield, qui était directeur du CDC lorsque Covid-19 a éclaté en pandémie.

Daszak a déclaré que ses collègues enquêteurs avaient interrogé des scientifiques du laboratoire et étaient rassurés que le laboratoire était audité chaque année et après l’épidémie, et que rien n’avait été trouvé.

“Mais vous croyez juste sur parole?”demandé par Stahl.

“Eh bien, que pouvons-nous faire d’autre?”Répondu de Daszak.

“Il y a une limite à ce que vous pouvez faire et nous sommes allés jusqu’à cette limite.Nous avons posé des questions difficiles avec eux.Ils n’ont pas été contrôlés à l’avance.Et les réponses qu’ils ont données, nous les avons trouvées crédibles – correctes et convaincantes”, a-t-il déclaré.

“Nous n’avons vu aucune preuve de faux reportages ou de dissimulation dans le travail que nous avons effectué en Chine”, a ajouté Daszak.

60 Minutes a traité les conclusions du rapport de l’OMS avec scepticisme.Stahl a noté qu’avant l’arrivée de l’équipe d’experts internationaux de l’OMS à Wuhan,La Chine du communiste avait déjà conclu que le virus n’avait pas fui d’un laboratoire.

Lesley Stahl s’est entretenu avec Jamie Metzle,un fonctionnaire du NSC dans l’administration Clinton,il a dit qu’il n’appellerait pas l’entreprise de l’OMS une “enquête”, étant donné que la Chine du communiste a mené la plupart des enquêtes primaires.

“Il s’agit essentiellement d’un voyage d’étude hautement encadré et organisé”, a déclaré Metzle. “Tout le monde dans le monde s’imagine qu’il s’agit d’une sorte d’enquête complète.mais c’est pas comme ça en réalité.Ce groupe d’experts n’a vu que ce que le gouvernement du Parti communiste chinois voulait qu’ils voient.”

Metzle a ajouté que dans la plupart des cas, la Chine du communiste mènerait l’enquête principale et partagerait ses conclusions avec les experts de l’OMS.

“Vous dites que la Chine a mené l’enquête et montré les résultats au comité, et c’est tout?”a demandé par Stahl.

“C’était à peu près tout.Pas entièrement, mais c’est à peu près tout ”, a déclaré Metzle.“Imaginez si nous avions demandé à l’Union soviétique de faire une co-enquête sur Tchernobyl?Cela n’a pas vraiment de sens.”

Traducteur:Himalaya Moscow Katyusha(RU)- Petit Nicolas(肉嬷嬷 -卤肉饭)

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments