U S A Today cite un consultant du Parti communiste chinois pour “démystifier” la théorie du laboratoire de Wuhan

Un expert promu par les médias d’entreprise américains pour discréditer l’affirmation du Dr Robert Redfield selon laquelle le COVID-19 “s’est échappé” d’un laboratoire de Wuhan a des liens étroits avec le Parti communiste chinois,Le National Pulse Américaine peut révéler en exclusivité.

Le Dr Ian Lipkin a été cité par des médias tels que CBS et USA Today comme un moyen de “démystifier” l’affirmation explosive du Dr Redfield liant le virus à un laboratoire du Parti Communiste chinois.

“Nous devrions cesser de pointer du doigt”, a déclaré Lipkin à CBS après avoir ajouté qu’il n’y avait “aucune preuve suggérant qu’il a été créé dans un laboratoire.”

Alors que les médias d’entreprise tiennent à promouvoir les affirmations de Lipkin- indiscernable du récit COVID-19 du Parti communiste chinois- ils n’ont pas rapporté ses décennies de liens avec le Parti communiste chinois.

En 2016, Lipkin a reçu le Prix de la coopération internationale en science et technologie lors d’une cérémonie dans le Grand Hall du Peuple à Pékin, présidée par le dirigeant du parti communiste chinois Xi Jinping.

 Ce récompenses et honneurs est “La plus haute distinction scientifique de la Chine du communiste pour les scientifiques étrangers,et, comme cité dans un communiqué de presse de l’Université de Columbia,Lipkin a déclaré: “Cela renforce ma relation avec mes chers amis et collègues de l’Académie chinoise des sciences, du ministère de la Science et de la Technologie et du ministère de la Santé, ainsi qu’avec le peuple chinois.”- qui sont toutes des entités détenues et gérées à 100% par le Parti communiste chinois.

Un communiqué de presse de l’Université Columbia 2020 note que “le gouvernement du Parti Communiste chinois a honoré Ian Lipkin d’une médaille reconnaissant son impact profond sur leur pays”.ajoutant qu’il “a travaillé en étroite collaboration avec des scientifiques et des fonctionnaires du Parti communiste chinois.”

La médaille, délivrée par plusieurs organismes gouvernementaux du Parti communiste chinois, dont la Commission militaire centrale, disait “Célébration du 70e anniversaire de la Chine du communiste”,et commémoré l’anniversaire de la prise de pouvoir du pays de la Chine par le Parti communiste chinois.

Un résumé de son expérience professionnelle révèle qu’il “consulte” même le Parti communiste chinois et qu’il a donné des conférences et accepté des subventions d’organismes scientifiques du parti communiste chinois:

Il continue de consulter le ministère de la Science et de la Technologie, l’Académie chinoise des sciences et le ministère de la Santé de la Chine du communiste.Il a également été consultant pour un programme sur le changement climatique à l’ Université de Normal et professeur de Pékin ,et en tant que professeur invité à l’Université de Pékin.L’année dernière, l’Académie chinoise des sciences a accordé un financement pour un projet de collaboration entre la CII et l’Université Sun Yat-Sen de Canton sur les maladies zoonotiques.[…]Depuis 2003, Lipkin a présenté plus de 20 conférences en Chine, dont notamment les inaugurations de l’Institut Pasteur de Shanghai en 2004 et le Centre des maladies infectieuses de Pékin  deux ans plus tard.

“Les efforts universitaires de Lipkin en Chine se concentrent sur le mentorat de jeunes scientifiques chinois et sur l’encouragement des scientifiques nés en Chine à l’étranger à retourner en Chine pour des postes dans le diagnostic et la découverte dans les centres chinois de contrôle des maladies, à l’Institut Pasteur et à l’Institut de virologie de Wuhan.

Il est également membre du comité scientifique directeur,membre du Centre commun pour les études sur le changement global de l’Université normale de Pékin”, ajoute un résumé.

Lipkin était également apparu dans plusieurs études, y compris celles portant sur le H5N1 et l’hépatovirus, toutes deux financées par des subventions de recherche du Parti communiste chinois.

Lipkin a également accordé plusieurs interviews à des organes de presse chinois dirigés par l’État du parti communiste chinois,y compris China Global Television Network,où il a insisté: “J’ai tellement d’amis en Chine, dans les universités et au gouvernement que je peux aider les gens à se parler et à travailler ensemble.”

“L’épidémiologiste de renom Walter Lipkin salue l’approche transparente et professionnelle de la Chine contre l’épidémie de coronavirus COVID-19”,lit-on dans un titre du journal officiel <Global Times> du Parti communiste chinois .

En plus de gagner des prix, des éloges et de l’argent du Parti communiste chinois, Lipkin a également été félicité par le Dr Anthony Fauci.

“Si les scientifiques ont de la chance, ils identifieront un nouveau virus dans toute leur vie.Lipkin se démarque vraiment de la foule”, a fait remarquer Fauci dans un article du Journal de New York Times. “Les aspects scientifiques de son déroulement étaient excellents, ce qui témoigne du fait qu’Ian Lipkin était fortement impliqué”, a félicité Fauci dans une critique distincte d’un film pour lequel Lipkin a été consulté.

Lipkin, bizarrement, tout en servant le Parti communiste chinois, il est également le directeur du Centre de recherche en diagnostic et découverte de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses des Etats-Unis(NIAID).Le Dr Fauci est le chef du NIAID, et le département de Lipkin a reçu plusieurs cycles de financement de plusieurs millions de dollars depuis 2014.

33M dollars pendant 6 ans.

“Vers la fin du deuxième cycle du prix, Anthony Fauci, Harold Varmus et Francis Collins m’ont demandé d’examiner les rapports de nouveaux rétrovirus liés au SFC”, a déclaré Lipkin dans un discours.

Un autre conflit d’intérêts se présente entre Lipkin et Peter Daszak,un scientifique comparativement compromis par le gouvernement du parrti communiste chinois et le chercheur COVID-19 de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).Au moins 20 études listent Lipkin et Daszak comme co-auteurs.

Lipkin a également travaillé sur des recherches financées par lesInstitus Natinaux de la santé (NIH) et NIAID avec le groupe de Daszak -L’ Alliance Eco-santé.

“Cette découverte est le résultat d’un partenariat extraordinairement productif entre le gouvernement du Libéria, CII, L’ Alliance Eco-santé et UC Davis.Il s’appuie sur des années d’investissement et de méthodes établies sous les auspices de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses dans la biodéfense et les maladies infectieuses émergentes”, a fait remarquer Lipkin à propos d’un effort conjoint pour étudier Ebola.

Traducteur:Himalaya Moscow Katyusha(RU)- Petit Nicolas(珍珠丸子)

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments