[Commentaire] Plus de 500 Scientifiques Financés par le Gouvernement Fédéral Liés à la Chine et à D’autres Forces Hostiles à L’étranger

Traducteur: Groupe Education MOS Charlie C.

Selon The Washington Examiner, le 22 avril, lors d’une audition devant le Comité sénatorial de la santé, de l’éducation, du travail et des pensions visant à protéger la recherche biomédicale américaine, Michael Lauer, directeur adjoint du National Institute of Health (NIH) pour Selon des recherches extra-muros, plus de 500 scientifiques financés par le gouvernement fédéral ont été signalés pour des liens financiers présumés entre la Chine et d’autres forces hostiles à l’étranger.

L’une des circonstances est que ces scientifiques ont postulé pour des projets de recherche aux États-Unis et ont reçu un financement du gouvernement fédéral américain, mais en même temps, ils ont également participé à la recherche en Chine, soit par le biais de laboratoires directement établis ou d’autres collaborateurs de recherche en Chine. Ces scientifiques ont également reçu des paiements individuels du gouvernement chinois. Malgré l’énorme conflit d’intérêts, ils ont «partagé» ou vendu des résultats de recherche et des données à des collègues chinois qui sont complètement sous le contrôle du Parti communiste chinois (le PCC).

Récemment, le Dr Lawrence Sellin, un militaire américain intelligent et expert en armes biochimiques, a lancé une enquête approfondie sur l’origine du COVID-19. Le Dr Sellin a partagé des informations importantes sur les liens financiers entre un institut de recherche américain en difficulté financière, le Scripps Research Institute de La Jolla, en Californie, et le gouvernement du PCC. Cet institut a reçu le financement du PCC et a collaboré avec un centre de recherche biochimique contrôlé par le PCC à Shenzhen, en Chine. C’est peut-être la raison pour laquelle cet institut a été un partisan si ardent de l’affirmation du PCC selon laquelle le COVID-19 provenait de la nature.

Dans un autre cas, Gigi K. Gronvall faisait partie d’une équipe de l’Université Johns Hopkins qui a critiqué le lanceur d’alerte chinois, le Dr Li-Meng Yan, qui a présenté des preuves que le virus COVID-19 a été créé dans un laboratoire le 21 septembre 2020 dans son première rapport. En outre, selon le National Pulse, plusieurs chercheurs, qui réfutent les affirmations selon lesquelles le COVID-19 est originaire de l’Institut de virologie de Wuhan, ont déjà assisté à des événements ou accepté des récompenses du laboratoire controversé Wuhan P4 en Chine en 2015.

Le Dr Joseph Fair, contributeur scientifique de NBC, avec «Bat woman» Shi Zhen-Li au WIV (Wuhan Institute of Virology) en 2013

Hippocrate, le père de la médecine occidentale, né en 460 av. N’acceptez pas les pots-de-vin. Regardez ces soi-disant scientifiques aujourd’hui. Ce qu’ils ont fait, c’était uniquement pour leur gain personnel.

Le PCC a conquis avec succès le monde scientifique en appliquant son «plan BGY» (Guerre d’information, corruption monétaire et sexuelle). Ces «scientifiques préoccupants» ont perdu leur intégrité. Regardez simplement comment ils ont aidé à enrober le sucre à l’origine du virus du PCC. Ces scientifiques pourraient devenir la menace nationale à cause du rôle qu’ils ont joué dans la guerre sans restriction du PCC contre les États-Unis et le monde entier. Ils doivent être condamnés et sanctionnés par la loi.

Auteur: TX CAT Eglise Bell | Relecteur: Buddy  | Posted by Irene

Pour plus d’information, suivez-nous

New York MOS Himalaya |GTV

New York MOS Himalaya |MOS TALK

New York MOS Himalaya |Twitter (EN)

New York MOS Himalaya |Twitter (CN)

New York MOS Himalaya |YouTube

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments