Hawley propose une législation antitrust contre Amazon et Google

le Groupe Mont-Royal Montréal

Traducteur: 月亮之上 

Traduit de l’article: https://gnews.org/zh-hans/1119736/

Le sénateur Josh Hawley (R-Texas) a introduit une loi lundi pour cibler les grands groupes technologiques, y compris Amazon et Google, afin de rendre plus difficile la commercialisation et l’utilisation de certains services en ligne, a rapporté The Hill le 19 avril.

Source de l’image: arstechnica.com

Le Crackdown on Big Tech Act interdirait aux entreprises technologiques qui commercialisent des moteurs de recherche, des marchés et des bourses de faire de la publicité ou de vendre leurs produits et services sur leurs sites Web d’une manière qui concurrencent des groupes tiers. Cela interdirait également à ces entreprises de fournir une infrastructure Internet et un hébergement en ligne à d’autres entreprises, y compris une interdiction à Amazon d’offrir des services de cloud computing via Amazon Web Services.

La législation autoriserait la Federal Trade Commission à surveiller la conformité, et le projet de loi donne aux procureurs généraux et aux particuliers le droit d’intenter des poursuites civiles contre ces entreprises si elles ne se conforment pas.

Hawley a déclaré lundi: “Les grandes entreprises technologiques comme Google et Amazon ont été choyées par les politiciens de Washington pendant des années, un traitement qui leur a permis d’accumuler un pouvoir énorme pour censurer les opinions politiques avec lesquelles elles ne sont pas d’accord et exclure les concurrents qui offrent des solutions alternatives aux consommateurs.” “Le moment est venu de faire tomber la Big Tech, de restaurer la concurrence et de redonner le pouvoir au consommateur américain”, a-t-il ajouté.

Hawley est le seul initiateur au Sénat, sans loi correspondante à la Chambre. La législation fait suite à l’introduction par Hawley, la semaine dernière, d’une loi distincte ciblant les problèmes antitrust pour les grandes entreprises de technologie.

Le Twenty-First Century Trust Disruption Act interdirait toutes les fusions et acquisitions par des entreprises dont la capitalisation boursière est supérieure à 100 milliards de dollars, ce qui rendrait plus difficile pour les grandes entreprises technologiques comme Google ou Facebook d’acquérir et de fusionner avec d’autres groupes technologiques.

Ces dernières années, les législateurs des deux parties ont de plus en plus envisagé de démanteler les grandes entreprises technologiques. La commission judiciaire de la Chambre a approuvé la semaine dernière un rapport divisé en fonction des partis qui détaille la manière dont les parents de Google Alphabet, Amazon, Apple et Facebook auraient abusé de leur pouvoir de marché.

Le sous-comité antitrust du Comité judiciaire du Sénat tiendra une audience plus tard cette semaine pour examiner la concurrence dans les magasins d’applications, et Apple et Google ont promis la semaine dernière d’envoyer des témoins pour témoigner.

Nous avons vu le “pouvoir” de ces grandes entreprises technologiques, telles que Twitter et Facebook, interdire des opinions politiques différentes des leurs, y compris l’ancien président Trump, et Amazon fermant carrément les serveurs de Parler. Aucun discours dissident n’est autorisé. Le pouvoir illimité de ces grandes entreprises technologiques doit être réglementé, sinon la liberté d’expression n’est qu’un beau souhait en réalité.

Lien de référence:

https://thehill.com/policy/technology/548930-hawley-introduces-legislation-targeting-amazon-google-antitrust-concerns

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments