L’épidémie coûtera en 2020 des heures de travail équivalant à 4,4% du PIB mondial

le Groupe Mont-Royal Montréal

Traducteur: 月亮之上 

lesmoutonsrebelles.com

Traduit de l’article: https://gnews.org/zh-hans/812703/

Un nouveau rapport sur l’impact de l’épidémie de virus du PCC sur le marché du travail publié par l’Organisation internationale du travail (OIT) le 25 janvier indique que la réduction des heures de travail en 2020 équivaut à 255 millions d’emplois à temps plein. Cela comprend 114 millions de personnes «sans précédent» rejoignant les rangs des chômeurs, ainsi que d’autres travailleurs travaillant moins d’heures en raison des restrictions de prévention des épidémies. La perte d’heures de travail a entraîné une réduction des revenus mondiaux d’environ 3,7 billions de dollars, soit 4,4% du PIB mondial.

Selon Guy Ryder, directeur général de l’Organisation internationale du travail, il s’agit de la pire crise du marché du travail depuis la Grande Dépression des années 1930. Nous devons nous rappeler qu’aucun pays ou groupe ne peut se remettre seul.

C’est la conséquence du virus du PCC qui sévit dans le monde entier. Et l’épidémie actuelle continue de s’accélérer. La situation de l’emploi et la situation financière des pays continuent de se détériorer. Il n’y a vraiment pas de meilleur moyen pour les gouvernements de faire fonctionner l’ensemble de leurs systèmes sociaux que d’imprimer de l’argent pour le moment. Le président Biden a récemment admis qu’il sera difficile de trouver des moyens efficaces de contrôler le développement du virus dans les mois à venir.

Le 23 janvier, l’éditeur et ancien candidat présidentiel Steve Forbes a averti sur Newsmax TV que la poursuite de l’impression massive de monnaie entraînerait l’inflation et la crise économique. Cela signifie des taux d’intérêt plus élevés (ce qui signifie que l’inflation éloignera les taux d’intérêt du marché des prévisions de la banque centrale, provoquant une hausse rapide des taux d’intérêt nominaux) et d’énormes perturbations économiques.

Forbes note que le projet de loi de relance et de sauvetage de 1,9 billion de dollars de Biden ne sera pas le dernier. (Jusqu’à ce que l’épidémie puisse être contenue), lui et son administration ne sauront même pas quand elle devrait s’arrêter, et l’impression massive d’argent se poursuivra. La Fed va donc faire face à une crise et elle pense que l’inflation actuelle est bonne. Mais avant la fin de l’année, ils devront faire face à une tempête d’inflation intense et de crise économique.

Commentaires:

Soixante-dix pour cent des nouveaux cas au Royaume-Uni sont maintenant causés par une infection virale nouvellement mutée. Et ce virus n’existe que depuis environ un mois depuis sa découverte au Royaume-Uni. Ce que nous avons vécu en un an avec le virus du PCC est déjà très effrayant. Mais les désastres secondaires qu’il est sur le point de provoquer sont encore plus effrayants que l’infectiosité et la létalité en constante mutation et en augmentation rapide du virus du PCC. Par exemple, la dévaluation de la monnaie au point de perdre du pouvoir d’achat, la fermeture du gouvernement, la perte de contrôle social, les troubles sociaux, la famine, etc. La guerre fera rage entre les pays pour les ressources de survie ……

Pour empêcher qu’un scénario aussi terrible ne se produise dans le monde humain, la condition préalable est de détruire le PCC le plus tôt possible.

Lien de référence:

https://www.voachinese.com/a/UN-says-world-lost-equivalent-of-255-mn-jobs-in-2020-20210125/5751028.html

https://www.newsmax.com/newsmax-tv/steve-forbes-economy-crisis-inflation/2021/01/23/id/1006897/

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments