[J.P. Column] Wuhan! Wuhan! Épisode 4 − Le confinement

Auteur: Jared Marie Peacock

Épisode Précédent:

La réalité est plus étrange que la fiction. Lors de la troisième conférence mondiale sur Internet, la Chine communiste a annoncé le 17 novembre 2016 qu’elle avait tiré les leçons de l’épidémie de SRAS de 2003 et mis en place le système de notification en ligne le plus étendu du monde sur les épidémies et les urgences de santé publique afin de réduire efficacement les délais de notification du niveau local au CDC national de cinq jours à quatre heures. [1-2] Les internautes chinois se sont moqués de cette annonce : « J’ai peur qu’ils essaient de dissimuler une épidémie au lieu de la signaler immédiatement ! » , « Cela prend quatre heures pour le signaler, mais qu’en est-il si cela se termine par une réponse du type « message reçu ! » , ” Nous ne nous attendons pas à ce que le gouvernement soit le meilleur du monde, nous sommes heureux s’il ne nous trompe pas.” L’épidémie de ce nouveau coronavirus éclatant trois ans plus tard prouve les prédications de cet internaute. Le 31 décembre 2019, l’équipe nationale d’experts du CDC est arrivée à Wuhan pour guider les opérations, [3] le contrôle des maladies au niveau municipal de Wuhan et les dirigeants du gouvernement ont déclaré aux médias jusqu’au 19 janvier 2020 que le nouveau coronavirus n’était pas très infectieux et qu’il était évitable et contrôlable. Le chef adjoint de l’hôpital Jinyintan Huang Chaolin a déclaré que la pneumonie causée par le nouveau coronavirus était en grande partie traitable. [4]  La province du Hubei a accueilli ce même jour la réunion d’Interaction entre l’armée et la communauté du Nouvel An au cours de laquelle le Secrétaire du Parti provincial du Hubei, Jiang Chaoliang, a prononcé un discours mais n’a pas mentionné un mot de l’épidémie. [5] Le même jour, Lude Media a déclaré en direct, sur la base des informations et des renseignements du Dr YAN et des lanceurs d’alerte, trois caractéristiques de l’épidémie–transmission interhumaine, forte mutation, s’étendant bientôt en pandémie mondiale. Le gouvernement du PCC s’est rendu compte que l’épidémie avait atteint un niveau qui ne pouvait plus être couvert. Un jour plus tard, le 20 janvier 2020, le secrétaire général XI Jinping a publié pour la première fois les instructions de haut niveau concernant l’épidémie de nouveau coronavirus, [6] le Premier ministre Li Keqiang a tenu une réunion du Conseil d’État avec la Commission nationale de la santé et a qualifié la pneumonie à nouveau coronavirus de classe B, maladie contagieuse en vertu de la « loi sur la prévention et le traitement des maladies infectieuses » avec des mesures de prévention et de contrôle des maladies infectieuses de classe A à mettre en œuvre. [7] Alors que le gouvernement central du PCC a commencé à reconnaître l’épidémie après la clôture des « deux conférences » dans la province du Hubei, le gouvernement municipal de Wuhan a mis fin à son rapport « cas zéro » [8]  sur 12 jours du 6 au 17 janvier 20208. Tôt le matin du 20 janvier, la Commission municipale de la santé de Wuhan a publié sa 12e annonce, faisant état de 136 nouveaux cas confirmés entre le 18 et le 19 janvier. Ce rapport avait par la suite été supprimé du site Web de la Commission municipale de la santé de Wuhan. Le 21 janvier, la commission nationale de la santé a rendu son premier rapport officiel sur l’épidémie. [9]  Le 24 janvier 2020, plus de 50 jours après la découverte du premier patient infecté, et après une série de tests et d’ajustements, le système de notification et de suivi d’épidémie de 4 heures autrefois promis a finalement été mis en ligne [10] Ironiquement, de nombreux professionnels de la santé n’étaient même pas au courant de l’existence d’un système de déclaration dans lequel il fut tant investi. [11] L’exposition du mouvement des lanceurs d’alerte et XI Jinping donnant des instructions de plus haut niveau ont marqué la nouvelle phase, mettant l’accent sur l’épidémie du nouveau coronavirus de Wuhan en Chine et dans le monde. Le 23 janvier 2020, à 10 heures du matin, la ville de Wuhan était officiellement fermée. Une panique massive s’est produite. Certaines personnes ont fui la ville avant le verrouillage. Certains ont plongé dans une frénésie de ravitaillement. Dans la soirée du 26 janvier, le maire de Wuhan, Zhou Xianwang, a déclaré lors de la conférence de presse du gouvernement populaire de la province du Hubei sur la lutte contre l’épidémie du nouveau coronavirus que plus de cinq millions de personnes avaient fui Wuhan jusque-là et que neuf millions de personnes étaient restées dans la ville. [12] En raison du contrôle des informations et de la distorsion derrière le grand pare-feu, la plupart des habitants de Wuhan ne se sont pas rendu compte que la catastrophe ne faisait que commencer.

Il faut souvent une multitude de mensonges pour soutenir un mensonge. Le PCC a tissé un vaste réseau de mensonges qui a rapidement commencé à montrer des fissures, et les vérités ont lentement fait surface. Selon les chiffres officiels datés du 29 février 2020, il y avait 66907 cas confirmés dans la province du Hubei, 49122 de Wuhan et 28912 sont restés hospitalisés. [13] À la même date du rapport, le 29 février 2020, 42 000 membres du personnel médical ont été envoyés en renfort dans la ville de Wuhan et dans la province du Hubei, dont 28 600 infirmières. [14] Selon le « Plan de développement du système de services médicaux et de santé de la province du Hubei » 2015-2020, la province du Hubei comptait au total 443 500 individus membres du personnel médical et de santé, dont 127 400 médecins ( assistants ) agréés et 147 000 infirmières autorisées [15] ( ce « plan » est un document qui a été supprimé du site Web de la Commission médicale et de la santé de la province du Hubei au moment de la publication de cet article ). Le calcul n’avait aucun sens. D’une part, avec 28 912 patients hospitalisés et 42 000 travailleurs médicaux venus de tout le pays en plus des 100 000 membres du personnel médical local ( supposons que seulement 10% d’entre eux se consacrent aux efforts de sauvetage du nouveau coronavirus ), chaque patient serait pris en charge par un minimum de trois membres du personnel médical. 

Le 27 janvier 2020, le vice-gouverneur de la province du Hubei, Yang Yunyan, a déclaré lors de la conférence de presse sur la prévention de l’épidémie de pneumonie provoquée par le coronavirus que la province du Hubei préparerait 100 000 lits d’hôpital. [16] Quoi qu’il en soit, la ville de Wuhan et la province du Hubei sont tombées dans une grave pénurie de personnel médical et de lits d’hôpitaux. Le journaliste citoyen Li Zemin qui a été « fait disparu » avait calculé sur la base des chiffres officiels que pendant les 38 jours du premier décès de cas confirmé depuis le 12 janvier 2020 au 19 février 2020, les décès quotidiens moyens étaient de 40. Dans des circonstances normales sans infection virale, Wuhan avait 137 décès en moyenne quotidienne. La zone urbaine de Wuhan comptait 74 fours crématoires et chaque corps avait besoin de 60 minutes pour être incinéré. Cela dit, lors d’une journée de travail de 8 heures à pleine capacité, Wuhan a pu incinérer 600 corps dépassant de loin le nombre estimé de décès. [17] En réalité, les fours crématoires de Wuhan ont augmenté leur charge de travail de 4 à 5 fois, ne laissant aux fours que 2 à 3 heures de repos par jour, et ont même annoncé des salaires élevés pour embaucher des « porteurs de corps ». [18] Selon le fournisseur de données international Windy, le soir du 8 février 2020, la ville de Wuhan était enveloppée d’une épaisse couche de SO2, la densité des agents toxiques dans l’air était bien supérieure à celle des autres villes. Pendant le verrouillage, lorsque les usines ont fermé et que les activités commerciales ont été interrompues, l’épaisseur supplémentaire de SO2 était très probablement causée par la combustion de matières organiques. Il faudrait des dizaines de milliers de corps humains pendant une courte période pour avoir causé ce niveau de densité en SO2. [19] Au plus fort de l’épidémie à la mi-février, 40 incinérateurs avaient été envoyés à Wuhan, chaque incinérateur avait la capacité de traiter cinq tonnes de matières organiques par jour. [20] Toutes les preuves ont montré que le nombre de morts à Wuhan pendant le verrouillage dépassait de loin le nombre officiel du gouvernement. Citant un médecin de première ligne de Wuhan, [21] « Le gouvernement envoie des dizaines de milliers de personnel médical à Wuhan, ce qui signifie que cette maladie est difficile à traiter » . « Les traitements ne visent plus qu’à apaiser l’esprit des patients. » L’épidémie faisait rage. Des vidéos en ligne ont montré que des gens tombaient soudainement morts dans les rues de Wuhan. L’horreur était clairement ressentie. Des preuves plus choquantes sont venues du mouvement des lanceurs d’alerte. Le 3 février 2020, Miles Guo a révélé lors de l’interview de War Room Pandemic que les vrais cas confirmés en Chine continentale étaient d’environ 1,3 million et que les décès dépassaient 30 000. [22] Cette estimation était proche des 24 589 décès révélés par Tencent le 1er février. [23]  Le 6 février, Miles Guo a en outre exposé à War Room Pandemic que les cas confirmés avaient atteint 1,5 million et les décès 50 000. [24] Le 19 février, entre 4 et 5 millions de personnes ont été confirmées infectées et 250 000 corps incinérés. [25] Steve Bannon a également révélé qu’une personne importante de Hong Kong avait révélé que le nombre réel de cas d’infection à Hong Kong jusque-là était de 10 à 20 fois celui rapporté par le gouvernement de Hong Kong. [24] Le 7 mars, Miles Guo a rapporté dans son émission en direct une estimation prudente de 5 millions de cas infectés dans le Hubei, 100 000 morts de l’infection et peut-être 100 000 autres décès collatéraux, causés par exemple par la faim ; donc on estime alors que plus de 200 000 vies ont été perdues ! Et les décès en Chine n’ont pas dû alors être inférieurs à 500 000. [26] Sous le verrouillage brutal et les mesures de contrôle du PCC, de nombreux résidents n’avaient pas accès à la nourriture, aux médicaments et aux produits de première nécessité. Ils ont vécu et sont morts en silence. Sous la dissimulation implacable du PCC, le nombre exact de morts à Wuhan est difficile à vérifier. Nous ne pouvons pas pleinement savoir ce que les habitants de Wuhan ont vécu pendant le verrouillage. Comme toutes les crises humanitaires causées par le PCC, de nombreux décès n’ont pas été documentés. Avec des mensonges et de l’inertie, le totalitarisme du PCC a transformé ce qui aurait pu être sous contrôle en une pandémie mondiale.

(Les opinions et opinions exprimées dans cet article sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle de GNEWS.org)

1. 中国建成全球最大疫情直报系统 疫情从基层到国家疾控中心仅4小时, BJNEWS.COM.CN, 17 November 2016

2. 14点速览—中国建全球最大疫情直报系统 疫情上报仅4小时, QQNEWS, 17 November 2016

3. 武汉时间:从专家组抵达到封城的谜之20天, eeo.COM.CN, 7 February 2020

4. 武汉市就新型冠状病毒感染的肺炎综合防控答记者问, CCTV.COM, 19 January 2020

5. 湖北省迎新春军地座谈会举行 蒋超良讲话, 中国共产党新闻网, 20 January 2020

6. 习近平对新型冠状病毒感染的肺炎疫情作出重要指示, 新华社, 20 January 2020

7. 中华人民共和国国家卫生健康委员会公告, 中国政府网, 20 January 2020

8. 武汉12天新增病例空窗期之谜, 第一财经, 26 January 2020

9. 1月21日新型冠状病毒感染的肺炎疫情情况, 中华人民共和国国家卫生健康委员会, 21 January 2020

10. 疫情初期,网络直报系统在武汉为何失灵了?, 澎湃新闻, 15 March 2020

11. 投资7.3亿的传染病网络直报系统因何失灵28天, 财经, 27 February 2020

12. 时代的尘埃:一位武汉基层官员眼中的封城之前八小时, 第一财经, 15 March 2020

13. 截至2月29日24时新型冠状病毒肺炎疫情最新情况, 中华人民共和国国家卫生健康委员会, 1 March 2020

14. 国家卫健委:全国派出4.2万名医务人员驰援湖北, 中国新闻网, 29 February 2020

15. 湖北省医疗卫生服务体系发展规划, 百度百科

16. 湖北省副省长:湖北全省开设床位10万张, 每经网, 27 January 2020

17. 到底死了多少人?挖掘疫情真相的公民记者李泽华被失踪, VOAChinese, 29 February 2020

18. 武漢火化業務暴增4、5倍 二氧化硫爆表疑燒屍, 新唐人亞太台, 10 February 2020

19. 武汉大气出现惊人浓度的二氧化硫 在烧什么?,大纪元, 10 February 2020

20. “移动式焚化炉”进武汉 网民:死多少人?, 大纪元, 19 February 2020

21. 一线医生:中共肺炎都是安慰治疗 没药可治, 大纪元, 19 February 2020

22. 郭文贵先生在武汉死亡人数上都说过什么, Youtube, 2 December 2020

23. 故意泄露真相?腾讯再次误植感染肺炎人数引猜疑, 六度新闻, 1 February 2020

24. Miles Guo’s interview with Stephen K. Bannon on War Room: Pandemic, Covid-19 News/info, 6 February 2020

25. 郭文貴爆中國4-500萬人遭感染 死亡人數達25萬, 自由时报, 20 February 2020

26. 2020年3月7日郭文贵先生直播摘要, GNEWS, 7 March 2020

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments