La protection de l’environnement – un argument du Parti Communiste Chinois (PCC) contre le monde

Auteur: 共和青年社 Traduction:Center Park     
Relecture: Marie Couverture:Bombu de Kunlun

La protection de l’environnement est naturellement un acte bénéfique à l’existence humaine. Or, le PCC ruine son propre environnement tout en se renforçant davantage avec le concept de l’écologie. Il a fait beaucoup de mal aux pays développés. Pour aller droit au but, la protection de l’environnement est quasiment inexistante en Chine ; le PCC ne s’intéresse nullement à la protection de l’environnement. La protection de l’environnement pour le PCC n’a rien à voir avec l’environnement ; elle est utilisée comme une arme pour exploiter la population chinoise et pour attaquer les pays occidentaux.

Le PCC attaque les pays occidentaux avec les accords sur les émissions de gaz à effet de serre comme l’Accord de Paris. Ces accords sont destinés à obliger les pays développés à réduire massivement leurs émissions de gaz à effet de serre. Les émissions proviennent essentiellement de leurs usines ; donc les accords obligent les pays occidentaux réputés pour le respect des engagements à réduire leurs activités industrielles. En revanche, les accords sont considérés comme des chiffons à papier pour le PCC qui n’entreprend guère d’actions réelles pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les tractations entre les capitaux occidentaux et le PCC ont permis de ramener les industries des pays développés vers la Chine. Ce qui détruit les industries des pays développés et rend le PCC de plus en plus fort. Le PCC manipule les capitaux pour qu’ils achètent pour le compte des pays développés des crédits carbone de Chine. Ceci pour démontrer tout simplement que la Chine est excédentaire en quotas de CO2. Le PCC détruit massivement l’environnement de la Chine, sa mauvaise réputation en la matière est connue par le monde entier.   

Dans le top 20 des villes les plus polluées du monde, la Chine monopolise 16 villes. La pollution de l’air, de l’eau, du sol … met gravement en danger la vie des habitants. Pékin a déjà commencé le tri des ordures vers la fin du siècle dernier, or, les résultats restent peu concluants jusqu’à nos jours. Le PCC manipule merveilleusement la psychologie des foules, ainsi, chaque fois quand il y a une affaire grave de pollution qui éclate, il la met sur le compte de collectivités locales ou sur le compte d’une personne quelconque, un cadre corrompu par exemple. Pourtant, la cause véritable est due au système vicieux du PCC. Pour le démontrer, nous voulons citer ci-après comme exemple, l’incident grave de fuite de produits pétrochimiques toxiques – hydrocarbure C9 sur un quai du district de Quangang, dans la ville de Quanzhou.

L’incident, survenu en 2018, impliquait en réalité une fuite de 70 tonnes au moins de produits toxiques C9. Cette fuite a provoqué la mort de centaines de personnes et l’évacuation de milliers de personnes. A l’heure où nous sommes, les victimes de cet incident n’ont reçu aucune indemnité tandis que le coupable – une entreprise étatique, continue de fonctionner sans problème. Cet incident n’était qu’une bombe à retardement, il a ranimé le mécontentement des habitants de Quangang à cause de la pollution des entreprises pétrochimiques. Les habitants ont manifesté dans la ville et ils réclamaient au Gouvernement de publier les données de la surveillance. Le Gouvernement a effectivement délivré les résultats de contrôle faisant croire que l’on était dans la norme. Pourtant, les habitants de Quangang savent tous que ces entreprises émettent beaucoup de déchets toxiques, et l’augmentation incessante depuis ces dernières années des cas de maladie respiratoire le prouvent pleinement. Ces entreprises étatiques ont déjà préparé le terrain sur tous les niveaux avant leur installation dans la ville pour contourner les lois sur la pollution. En fait, la loi contre la pollution a été conçue par le Gouvernement qui est juge et partie à la fois. Les manifestants étaient tous menacés sans exception. Les entreprises non étatiques devaient payer les dommages ; elles ont été inculpées en grand nombre pour émissions illégales.

Beaucoup de personnes à Quangang portent toujours des masques à cause de la pollution provoquée par les entreprises chimiques. Les parents ont l’habitude de dire à leurs enfants « travaillez bien à l’école aujourd’hui pour quitter Quangang demain ». Il faut dire que beaucoup de personnes ont quitté Quangang après cet incident, mais on ignore que c’est pratiquement partout pareil dès que l’on vit sous le régime communiste. La pollution de Quangang n’est qu’une illustration de la pollution générale en Chine.

La loi sur la protection de l’environnement est devenue un instrument destiné à lutter contre les entreprises privées. Le PCC manage la règlementation environnementale pour freiner le développement des entreprises privées, et il pratique la double mesure en suivant la nature de l’entreprise : privée ou d’état !

En Chine, les normes de qualité environnementale sont définies par les entreprises étatiques, et les données de contrôle sont unilatérales et non publiques. Il est aisé pour le gouvernement de modifier les données à son gré. La protection de l’environnement pour le PCC n’est rien d’autre qu’une affaire de forme. La posture du PCC est destinée à apaiser la colère de la population quand une affaire est révélée dans les médias, ou à assurer des inspections préalablement programmées. Les images satellite de la NASA reflètent parfaitement la qualité atmosphérique de la Chine qui est extrêmement mauvaise. Personne ne se soucie de la qualité de l’environnement en Chine à cause de la répression des médias libres et du détournement de l’attention publique par la pandémie. On peut constater que toutes les villes ont leur atmosphère polluée quand on voyage en train.

Le système juridique chinois semble être complet et parfait, or, l’élaboration et l’exécution des lois sont entièrement sous le contrôle de la dictature du PCC. La proclamation de la loi sur la protection de l’environnement permet au PCC de réprimer les entreprises privées et d’en tirer profit, les autorités locales comme le gouvernement central ignorent complètement les lois.

Le PCC abuse de la compréhension vague de la population sur l’idée de la protection de l’environnement, et il fait semblant de s’en tenir à un haut niveau de moralité. Tout ce que le PCC a fait et a dit sous la bannière de la protection de l’environnement consiste à inciter les gens à lui faire confiance, pour réaliser son plan vicieux contre l’humanité. On n’arrivera à préserver de l’eau pure et du ciel bleu pour les générations futures que lorsque le PCC sera totalement éradiqué !  

Article d’origine


Publié par Himalaya France

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

喜马拉雅巴黎七星农场

欢迎战友加入我们: https://discord.gg/mM4pXyJJAx Feb. 08