“Hold-up+” Un Documentaire Français Indépendant Sur La Covid-19

Dans la deuxième édition, ils sont parvenus à la bonne conclusion, et cette conclusion est basée sur les rapports du Dr Yan

« Aujourd’hui plus personne ne cherche à savoir  quel est véritablement ce virus il a été réellement isolé sur l’histoire du coronavirus même on ne sait pas grand-chose c’est normal ? »

« Non, ce n’est pas normal comme vous dites c’est à dire qu’on devrait quand même avoir avancé des hypothèses satisfaisantes plus satisfaisantes en tout cas que l’histoire d’un marché avec un pangolin ou chauve-souris qui est la cause de tous nos maux qui est d’ailleurs un scénario qu’on n’entend plus »

Depuis un an, ils sont nombreux chez les médecins et autres hommes de science à reconnaître que ce virus n’a rien de naturel, mais témoignent à visage découvert c’est rompre le fameux consensus scientifique. Cet homme a plus de 30 ans de recherche à l’Inserm et aussi à l’Institut Pasteur il a publié dans de grandes revues scientifiques aujourd’hui malgré l’évidence il tient à son anonymat sa voix a été changée.

« Ce qui m’a mis la puce à l’oreille c’est un article du CNRS qui reprenait une publication scientifique de février 2020. Cette étude était dirigée par Etienne Decroly un spécialiste connu des coronavirus dans cette étude j’ai découvert que le SARS-CoV-2 faisait l’objet d’insertion de ce qu’on appelle des amino acids, 4 notamment. »

« Les trois premières insertion semblent être naturels car on les retrouve dans des souches plus ancienne de coronavirus la 4e insertion fait apparaître ce  qu’on appelle un site protéolyse furine. Cette insertion est absente de  tous les autres virus de la famille du SARS-CoV, elle n’avait jamais été étudiée avant. C’est ça qui a attiré mon attention. »

«  J’ai donc remonter la chronologie des publications qui parlait de l’origine du SARS-CoV-2. Au tout début de l’épidémie, on estimait que les plus proches parents du SARS-CoV-2 était le ZXC21, et le ZC45 ce sont des virus d’origine militaire développés par l’armée chinoise. »

« Mais le 20 janvier 2020 Zhengli SHI, une virologue de l’Institut de Wuhan publie dans Nature, une étude sur 675 séquences, montrant que le SARS-CoV-2 seraient en fait descendant du RaTG13. »

« Mais le RaTG13 on sait pas d’où il vient quoi »

 « Ben le RaTG13 aurait été isolé par Zhengli SHI à partir d’une chauve-souris, ce serait donc un virus d’origine naturelle. Mais c’est elle qui l’a isolé. Elle ne nous dit pas d’où vient ce virus qu’elle prétend avoir isolé. On n’a aucune information et ce qui est d’ailleurs inhabituel pour une scientifique. »

« Et quelque temps plus tard une autre virologue chinoise Li-Meng YAN va contredire Zhengli SHI dans un rapport, dans lequel elle explique très clairement comment fabriquer génétiquement le SARS-CoV-2 à partir des fameux virus militaires cités précédemment ZXC21 et ZC45 »

« Dans les médias elle sera décriée non pas pour ses travaux scientifiques mais simplement parce que  ce serait une proche de Trump mais la confirmation de sa démonstration ne sera donnée  quelques mois plus tard dans la revue Science, où l’on apprend que le SARS-CoV-2 a bien un deuxième récepteur qui peut se connecter à la neuropiline 1(NRP1), l’une des deux neuropilines humaines contrairement aux SARS-CoV de 2003. Et c’est justement ce deuxième récepteur qui fait  que la contagiosité a été décuplée de près de 10000 fois par rapport au premier SARS-CoV. »

«  10000 fois plus, c’est beaucoup quand même »

« Bah oui. De 8000 à 80 millions, ça fait bien dix mille. »

« Le plus étonnant c’est que le deuxième récepteur qui se lie à la neuropiline 1 (NRP1) est précisément la séquence tetra peptidique généré par la digestion de l’enzyme furin découverte dans l’article du CNRS.»

« C’est la même que je citais précédemment et qui  n’avait jamais été observée dans un virus SARS-CoV.»

« Donc en fait on découvre qu’il a une deuxième porte d’entrée pour plus facilement contaminer les cellules humaines»

« Oui, c’est ce qu’on appelle un gain de fonction.»

« Je me suis donc repenché sur la publication de Zhengli SHI dans Nature, et j’ai découvert que son étude s’arrêtait à la séquence 675. Alors que justement l’insertion des quatre amino acids qui décuple la contagion se trouve précisément à la séquence 680 comme le montre ce tableau publié dans Science. »

« C’est à dire que là elle s’arrête à la séquence 675 et on va découvrir qu’à la séquence 680 il y a cette fameuse insertion d’un gain de fonction qui auraient dû normalement l’interpeller. »

« C’est bien ça oui, oui, qui aurait dû l’interpeller et qui auraient dû interpeller tous les lecteurs honnêtes, car les quatre aminos acides insérés dans la séquence 680 sont absentes du RaTG13. Il est donc hautement improbable que le SARS-CoV-2 descend directement du RaTG13. »

« Donc là vous êtes en train de dire que Zhengli SHI qui a arrêté sa démonstration à la séquence 675, si elle avait prolongé elle savait pertinemment que cinq petites séquences d’amino acids plus loin, il y avait cette fameuse séquence, qu’elle s’est gardé de montrer et qui donne là la preuve d’un gain de fonction qui lui ne peut être que d’origine, on va dire humaine. »

« Ça s’apparente vraiment un travail de génie génétique par génie génétique »

« Et là on est quasiment sûr que c’est une insertion par génie génétique. honnêtement la probabilité pour que ce virus soit  d’origine naturelle est extrêmement faible. »

« Nous avons envoyé ce témoignage à plusieurs virologues et autres scientifiques concernés, tous sont unanimes pour dire que ce virus aurait bien été manipulé par l’homme, même s’ils ne sont pas tous d’accord sur les éléments de preuves rapportées.

  • Donc à présent je favorise la thèse d’un virus manipulé
  •  C’est comme si un policier cherchant à résoudre un crime ne voyait pas le couteau ensanglanté à côté de la victime

« La question qui s’impose c’est pourquoi le labo de Wuhan a-t-il lancé ce projet, et quel but est recherché par le virus recombinant. »

«  Je pense que c’est un accident, mais le virus aurait pu servir comme véhicule pour une vraie arme biologique. »

 Lien vers la première version du film;

Lien vers la deuxième version du film (S’inscrire pour regarder)

+1
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments