Un ancien présentateur de la télévision de Detroit décède un jour après avoir été vacciné contre le virus du PCC

inc-news.ru

le Groupe Mont-Royal Montréal

Traducteur: 月亮之上 

Traduit de l’article: https://gnews.org/zh-hans/915819/

La carrière de Karen Hudson-Samuels dans le journalisme audiovisuel à Detroit a duré plus de quatre décennies, a rapporté CBS DETROIT le 16 février. L’icône des médias de Detroit a été retrouvée morte chez elle par son mari mardi dernier, juste un jour après avoir été vaccinée contre le virus du PCC. Mais sa cause officielle de décès reste inconnue. “Nous soupçonnons que ce n’est peut-être qu’un accident vasculaire cérébral, mais cela peut avoir été masqué par les effets secondaires normaux du vaccin. J’espère que nous le saurons bientôt grâce au rapport d’autopsie.” Dit son mari.

Après que Samuels soit devenue célèbre en tant que présentatrice, productrice et directrice de l’information chez WGPR-TV, l’historienne et journaliste a utilisé sa vision pour créer l’une des plus grandes réalisations de sa vie. Après avoir travaillé sans relâche pour préserver l’histoire de WGPR, la première chaîne de télévision détenue et gérée par des Noirs, Samuels a donné vie au William V. Banks Museum of Broadcasting.

La mort subite de la femme de 68 ans a rappelé à l’industrie son héritage (le musée) et s’est demandé pourquoi elle avait dû partir si tôt. Son mari, Cliff Samuels, a déclaré: “Elle était très, très fière lorsque ce musée a été inscrit au registre national.” L’animateur et producteur de télévision Greg Dunmore a déclaré: “Dans l’esprit de Karen, j’espère que vous saurez toujours que les temps peuvent changer, mais ces deux mots que Karen a compris ont un pouvoir énorme, et c’est merci.” La journaliste de la WWJ, Vickie Thomas, a déclaré: “C’était une personne magnifique. (Sa perte) est une énorme perte pour cette communauté.”

Un service funéraire privé pour Samuels aura lieu le vendredi 19 février et sera diffusé en direct sur le Web à 10 heures.La famille de Karen demande qu’au lieu de fleurs, des dons soient faits à la WGPR-TV Historical Society.

Commentaires:

Il s’agit d’un autre décès causé par un vaccin contre le virus du PCC. Le mari du défunt, au milieu de la perte soudaine de sa femme, a toujours défendu le vaccin, affirmant qu’un accident vasculaire cérébral pouvait avoir causé la mort de sa femme et que les effets secondaires du vaccin étaient normaux. Sans surprise, ils vivaient à Detroit, une ville avec plusieurs années de gouvernement d’extrême gauche, corrompu et mal géré. Il est de la responsabilité des citoyens qui ont subi un lavage de cerveau pendant des années de défendre le nom et la dignité de leur gouvernement. Un fait qui ne peut être ignoré est que Détroit, qui comptait deux millions d’habitants dans les années 50, est maintenant tombée à environ 700 000 habitants. Ceux qui ont le désir et la capacité de le faire déménagent les uns après les autres dans d’autres villes pour grandir et vivre.

Les gens font toujours activement la queue pour se faire vacciner contre le virus du PCC, et il y a de nombreuses blessures et décès dus aux vaccins qui sont bloqués ou non rapportés par les médias traditionnels. Les personnes qui ne prêtent pas attention à la vérité sur les vaccins dans les médias autres que les médias traditionnels permettront aux vaccins de nuire à plus de gens. Six mois ou un an plus tard, qu’arrivera-t-il à ceux qui ont été vaccinés? L’auteur est très inquiet.

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments